epilation-des-aisselles-nickel-425x318

 

Tout les jours  on s'en met sous les bras... sous forme de spray, de roll'on, de vaporisateur, de stick. Je parle bien du "cache- odeur" qu'on applique pour ne pas sentir le troll (ou autre personnage de votre choix): le déodorant corporel.

 

 

Par exemple la marque Axe contient principalement:

 - eau et alcool dénaturé
-  sels d’aluminium anti-transpirants
- substances aromatiques
- parfum

retenez bien car beaucoup de déodorants contiennent des substances identiques ou similaires. Parlons en!

On met quoi exactement sur notre peau, à un endroit sensible où elle absorbe particulièrement (même si elle dégorge c'est vrai... ah non oops ça se dit pas)

Entre autre il y'a les sels d'aluminium dont on parle beaucoup. Ceux-ci contiennent des capacités anti-transpirantes . Ils captent l’eau mais aussi referment les pores de la peau.

Et puis il y'a les parfums... de synthèse. Bien connus pour leur pouvoir allergène (ou pas mais quand ça vous tombe dessus, par ma baguette magique, ça fait pas du bien!).

Et l'alcool c'est pas top non plus... lui faisant parti des énnemis des dermatologues!

Parlons de tout ça plus en détail:

Les produits dangereux que cache votre "sent bon des aisselles":

Les parabens (butyl, propyl, méthyl, éthyl paraben) et le phénoxyéthanol, ces conservateurs controversés et présents dans plus de 80% des produits de beauté!

Ils sont susceptibles de provoquer des allergies (urticaires, dermatites etc…) sans compter qu'ils peuvent s’introduire dans l’organisme.

L’Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) avait en 2005, présenté dans un rapport indiquant que les parabens auraient des effets sur la fertilité chez les animaux dans certaines études réalisées avec le propyl et le butyl-paraben, à des doses susceptibles d’être compatibles aux doses d’exposition humaine. Les recherches sont toujours en cours.
ceux-ci sont également souvent montrés du doigts lorsque l’on évoque le cancer...

Eh ben oui pour se tartiner de produits Gertrude il faut passer par tout ça... preuve que ce n'est quand même pas anodin ni très net.

Les sels d'aluminium (dont l’aluminium chloride)  peuvent entraîner des réactions inflammatoires. Une utilisation répétée endommageant ainsi les glandes sudoripares (et le déo étant pour beaucoup d'entre nous un geste quotidien...).

Les recherches en cours en font un ingrédient polémique car ils pourraient se fixer dans certain organes.

L’aluminium est depuis des décennies considéré comme un composant neurotoxique lié à plusieurs maladies osseuses et cardiaques. L’aluminium et le sel d’aluminium sont également soupçonnés de déclencher la maladie d’Alzheimer.

D’autre part, les déodorants au sel d’aluminium associés au rasage des aisselles sont depuis longtemps suspectés de causer, à long terme, le cancer du sein. Cependant les différentes études scientifiques menées sur le sujet jusqu’à aujourd’hui se contredisent. Difficile donc, d’affirmer ou pas ces propos.

Les autres substances à éviter : aluminium chloryde, aluminium chlorydrate, aluminium chlorydrex, aluminium chlorydrex PG (un agent actif antitranspirant), aluminium sesquichlorydrate, aluminium zirconium trichlorhydrex GLY… 
Limites à regarder également : les hydroxychlorures d’aluminium et de zirconium hydratés sont normalement limités respectivement à 20 et 5,4 %.

Les déodorants contiennent également quelque soit leur forme: du talc pour absorber,du triclosan (bactéricide chloré), des ployéthylenglycols (PEG) afin de stabiliser l'émulsion eau/huile (émulsifiants, tensio-actifs), des huiles et cires de silicone pour adoucir la peau..

Ils sont responsables d’environ 5 % des eczémas de contact, les parfums synthétiques pouvant être concernés.

A qui se fier?

Une étude du laboratoire de 60 millions de consommateurs menée sur 14 déodorants anti-transpirants a montré que 6 dont certains de marques reconnues dépassent le taux de 0,6% d’aluminium.

Les derniers rapports de l’Afssaps semblent laisser entendre qu'il n’y a pas de lien avéré clairement entre la présence de sels d’aluminium et le développement de cancer du sein. Mais les sels d’aluminium pourraient en revanche être « toxiques pour le système nerveux et les os » et «provoquer des anémies ».

Certaines marquent proposent même des déos avec des taux jusqu’à 3,5 fois plus importants, allant jusqu’à 2% de concentration en sels d’aluminium. Concernés ->  Axe Dry, Rexona Girl et Bourjois anti-traces jaunes.
Rexona et Axe appartiennent au même groupe: Unilever.

Environnement :

Bien évidement les produits chimiques ne sont pas compatible avec celui-ci. Mais les huiles et les cire de silicone très peu biodégradables sont elles aussi néfastes pour l’environnement.

Les déodorants sont la plupart du temps vendus dans des emballages en plastique dont la majorité de ce type de matériaux plastiques n'est pas reprise par la collecte sélective.

Pour les déodorants dont l’emballage est en aluminium: production  très énergivore et polluante. Les déodorants en lingettes quand à eux génèrent des déchets inutiles et nécessitent beaucoup d’emballages.

Déodorant, anti-transpirant, quel rôle?

Reconnus pour masquer les mauvaises odeurs en déposant un voile parfumé sur la peau de vos jolies aisselles, ils vont plus loin en réduisant la quantité de transpiration sur la peau, et donc les bactéries. Les déodorants vont ainsi absorber la sueur, tandis que les anti-transpirants vont resserrer les pores au maximum, empêchant le processus naturel de transpiration et réduisant alors vraiment les odeurs.

Pour éviter tout ceci il y'a les déodorants Bio (attention aux labels), la pierre d'Alun également, et les déodorants faits soit même.

Comme pour les marques chimiques à vous de trouver le déodorant fait pour vous bien sûr!

Les déodorants certifiés biologiques sont principalement composés de :

 -potassium d’alun: il s'agit d'un sel minéral naturel qui lutte contre les bactéries responsables des odeurs, sans bloquer la transpiration pour autant. Permettant donc de respecter le processus naturel et ce qui va avec.

-conservateurs naturels comme des huiles essentielles, de la vitamine E et/ou l’alcool issu de l’agriculture biologique. Eh oui on peut aussi conserver ses produits de façon plus saine!

-d'émulsifiants à base de sucres ou amphotères.

-parfums issus d’huiles essentielles ou extraits de fleurs. Et ça sent vraiment très bon! Si si promis!

-d'émollients tels que des huiles végétales aux vertus cicatrisantes et adoucissantes. Combo de bienfaits!

Il est fréquent de trouver de l’extrait d’aloe vera, de calendula (aux vertus bien connues pour soigner notre peau surtout sensible) ou encore de l’hamamélis.

Les déodorants certifiés biologiques préservent autant que possible l’environnement en privilégiant les ingrédients issus de l’agriculture biologique. Leur flacon est souvent biodégradable, ainsi que leur emballage si il y'a. Les composés synthétiques des emballages, potentiellement nocifs, sont bannis petit à petit.

Certains déodorants proposent des éco-recharges: moins de pollution et moins cher à l'achat!

En bref: le déo c'est pas anodin!

Efficacité : 

Les déodorants biologiques utilisent les propriétés de certaines plantes antibactériennes pour limiter les odeurs de transpiration.

Ils n’arrêtent pas le processus de transpiration et selon leur composition, éliminent plus ou moins les bactéries.

Conservation:

Ils se conservent aussi longtemps que les déodorants classiques grâce aux produits de conservation naturels tels que les alcools et huiles essentielles.

A noter que les nouvelles formules sont de plus en plus efficaces, en régulant la transpiration et en neutralisant mieux les odeurs sans bloquer la transpiration. Les déodorants bio existent dorénavant en spray, stick ou billes et la gamme des parfums s’ élargie peu à peu.

Santé :

Pour obtenir le label bio, les marques de cosmétique naturelle s’engagent à proscrire certains conservateurs jugés nocifs tel que les parabens et le phénoxyethanol.

Dépourvus de sels d’aluminium et de substances chimiques, les déodorants bio ne bouchent pas les pores de la peau tout en évitant les risques de réactions inflammatoires.

Cependant, la présence d’alcool dans certains déodorants biologiques n’est pas au goût de tous les dermatologues qui soulignent les risques d’allergies. il peut être bon si vous êtes sensible de choisir un sans alcool.

Voilà, j'espères vous avoir donné le max de bonnes infos!

Personnellement je fini mon déodorant en stick l'occitane et m'essaie à m'en faire un moi même: soit un stick à base de pierre d'Alun, soit un roll'on aux huiles essentielles et autres huiles :)